• Blanc Facebook Icône
  • Blanc Icône Instagram
Marc-André Pauzé | Dessinateur-voyageur | Photographe | Auteur | info@marcpauze.net

Crayon noir et aquarelle

May 4, 2018

 

English summary: Description of my drawing technique in pencil (Nero Cretacolor and Polychromos) and watercolor. I explain my choice and their characteristics.

 

I particularly like the nuanced line and suppleness of Faber-Castell's Polychromos black pencil (pigments bound with oil) or Cretacolor Nero (oily charcoal). These two pencils are more resistant to friction and make less dust than graphite pencils because of their oil content, while offering a rich and deep black, especially the Nero.

 

~~~

 

Dernièrement, j'ai écrit un article sur les différentes techniques de dessin que j'ai utilisées en atelier, le matériel ainsi que les étapes de production de ma technique à l'encre de chine. Toutefois, depuis que je me suis remis au dessin - de voyage, de reportage ou de mes observations, fait sur place ou en atelier - la technique au crayon noir est celle que j'ai le plus utilisée.

 

J'aime particulièrement le trait nuancé et la souplesse que procure le crayon noir Polychromos de Faber-Castell (pigments liés avec de l'huile) ou le Nero de Cretacolor (fusain huileux). Ces deux crayons sont plus résistants à la friction et font moins de poussières que les crayons de graphite à cause de leur teneur en huile, tout en offrant un beau noir riche et profond, surtout le Nero. Le graphite a aussi le défaut de briller et réfléchir la lumière. On peut avoir une idée de ce phénomène en comparant les mines des crayons ici-bas. Pour les besoins de comparaison, j'ai comparé les deux crayons que je préfère avec un Steadler 6B (mine très tendre et foncée, mais extrêmement sensible à la friction). 

 

 

 

On peut voir que la mine du Nero ne produit aucune réflexion de lumière. Le Nero et le Polychromos résistent très bien à l'eau des lavis d'aquarelle, le Polychromos étant le meilleur à ce chapitre, probablement à cause de sa composition de pigments de couleur et d'huile. 

 

Plusieurs dessinateurs et carnettistes européens, comme Jean-Pierre Gibrat, utilisent le Nero. Reno Marca entre autres, le décrit comme son crayon de base pour toute ses illustrations de voyage ou d'atelier.

 

 

L'inconvénient avec le Nero est qu'il est difficile à trouver au Canada. Personnellement, je les fais venir des États-Unis et ils sont relativement dispendieux (environs 5$ pièce). 

 

Pour faire suite à certaines questions que j'ai eu dernièrement, j'ai pensé vous décrire, étape par étape, la création d'une illustration au crayon Nero et lavis d'aquarelle. Comme je l'ai mentionné dans cet article-ci, mes illustrations ou croquis de voyage commencent tous par un crayonné léger établissant les points de repère et les lignes générales de construction.

 

Ainsi, advenant que mon sujet se déplace, j'ai tout ce qu'il faut pour constituer au moins un croquis sommaire plus tard. Le tout prend seulement une ou deux minutes. Si possible, je prends aussi une photo à cette étape afin d'avoir une note de référence. Même une photo de mauvaise qualité prise rapidement avec mon téléphone va m'être utile. Comme j'ai été photojournaliste, je suis habitué de prendre des photos rapidement et qui ont des caractéristiques narratives qui supportent l'histoire. Dans ce cas-ci, je fais un gros plan de mon ami Yves qui a été mon compagnon pour de nombreuses expéditions. En plus des points de repère et des lignes de construction, j'essaie de capter ce qui se passe. Ici c'est l'expression des yeux. La ressemblance précise est secondaire à rendre l'essence de l'histoire à raconter. 

 

Par la suite, je rehausse les lignes avec le crayon Nero. Souvent c'est tout ce que j'ai besoin pour continuer plus tard. En fait, le crayonné au Nero est suffisant pour donner vie au dessin.

 

 

Si je décide de ne pas ajouter de couleurs, je n'ai qu'à ajouter de la texture, des contrastes et des détails de vêtements ou d'équipement. Une fois dans un endroit approprié, je sors ma petite boîte  avec mes crayons de couleur, mes plumes d'encre et ma palette d'aquarelle. Vous pouvez voir le contenu de cette boîte dans cet article

 

J'applique donc la base des couleurs à l'aquarelle. La peau, le chapeau et la chemise. Dans un premier passage, je ne vais pas dans les détails. 

 

Encore une fois, si le temps manque, je peux décider d'arrêter ici. En ajoutant des détails au crayon Nero, le dessin est suffisamment terminé pour un carnet de voyage. Mais la plupart du temps, je veux aller plus loin, surtout pour un gros plan d'une personne que je connais bien ou si j'ai une bonne photo de référence,

 

L'étape suivante est l'application des couleurs plus foncées pour les zones d'ombres. Puis j'ajoute des détails aux crayons de couleur aquarellisable. Les traits de crayons peuvent être plus ou moins estompés avec un peu d'eau. Pour un visage, je termine généralement par un très léger soupçon de rouge sur les lèvres, le bout du nez, les coins des yeux et quelques fois, sur les joues. Ce sont des zones plus vascularisées sur un visage humain et la couleur chaude rapproche, créant un effet de profondeur.

 

 Il m'arrive de repasser quelques coups de crayon noir ici et là.

 

J'espère que cet article va vous être utile pour perfectionner votre technique, même si vous voulez faire des croquis plus simples. Pour un dessin comme celui-ci, on parle plus d'une illustration que d'un croquis rapide. Laissez-moi vos commentaires ou vos questions ici-bas ou par messagerie. Il me fera plaisir de vous lire et de vous répondre. Selon les commentaires, je pourrai songer à d'autres sujets. N'oubliez pas, l'important, c'est de dessiner, dessiner et dessiner encore, la couleur et l'aquarelle étant des éléments secondaires. D'ailleurs il m'arrive très souvent de faire mes dessins en noir et blanc (crayons ou encre). 

 

 

Texte, dessins et Photos © Marc-André Pauzé – tous droits réservés.

 

En cliquant sur "Abonnement", dans le menu du haut de page, vous pourrez vous inscrire au site et recevoir des notifications par courriel de la publication de nouveaux  articles dans les Carnets (blogue) et des informations sur mes projets (maximum 3 courriels par mois, incluant les notifications)

 

 

 

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

Please reload