• Marc-André Pauzé

Le maître-relieur


Le maître-relieur

"Sans bibliothèques la vie serait trop fade et trop insipide. La société la plus spirituelle n'est pas celle que les tailleurs, mais celle que les relieurs habillent."

- Jean-Paul Richter (1829)


English summary: Books have always taken a special place in my life. In 2016, I had the chance to become apprentice for a traditional master bookbinder. 


Les livres ont toujours eu une place très spéciale dans ma vie. Enfant, j'économisais mon argent de poche pour une seule chose, pouvoir me rendre à la librairie et me choisir un livre. La foire annuelle du livre, dans le gymnase de l'école primaire, était marqué d'un gros rouge sur le calendrier. Plus tard, lors de mes voyages en Afrique, j'apportais toujours un livre et plus d'une fois, j'arpentai les villes où j'étais, pour trouver une libraire et me procurer un livre local pour remplacer celui terminé.

En juillet 2004, un ami de Douz, petit village à la porte du désert du Sahara, me proposa de me prêter le livre "Méharée" de Théodore Monod, pour mon séjour dans le désert avec ma fille, Joanie. Je refusai, ayant peur d'abîmer son exemplaire qui lui avait justement été remis  et dédicacé par l'explorateur français. Joanie, elle, avait un gros roman de plusieurs centaines de pages, à lire. Moi, je partis finalement avec une petite plaquette d'une centaine de pages.



À cette période de l'année il faisait 45-50˚C à partir de 11h30. Tous les jours, nous montions un campement de fortune pour nous mettre à l'ombre pendant les heures les plus chaudes de la journée. Dès le premier jour, je terminai mon petit livre et passai des heures interminables à regarder courir les fourmis sur le sable. Pendant ce temps, Joanie lisait son gros livre et notre chamelier ronflait, son chèche déposé sur le visage. Une fois de retour au village, nous partimes pour Tozeur, une plus grosse ville, dans le but d'y prendre un autobus et retourner à Tunis. Je voulus trouver le livre de Monod pour l'avoir à lire pendant le trajet de 12 heures. Je fis le tour de toutes les libraires de la ville en me disant qu'il devait bien avoir un exemplaire dans la ville, de ce célèbre livre sur l'exploration du Sahara. Mais non! Rien! Je me résolus donc à prendre l'autobus avec un magazine d'un ennui à mourir. Joanie et moi étions les seuls étrangers dans l'autobus avec un couple de routards français. Ils prirent les sièges à côté de nous. Une fois l'autobus en route, le type sortit un livre de son sac à dos... "Méharée" de Théodore Monod. Pendant le trajet il me le passa quelques heures et je pus enfin commencer à le lire en me disant que ce hasard annonçait que je n’en avais pas terminé avec le Sahara. En effet, j'y remis les pieds trois fois.


Plus tard, lorsque je décidai de partir pour le Grand Nord, je quittai mon appartement et mit en entreposage l’essentiel de mes effets dans des cartons. Mes livres, enfin ceux que je n’apportais pas dans le Nord, avaient une place tout près de la porte de l’entrepôt afin que je puisse aller facilement en chercher un ou deux. 


Pendant ma convalescence d’une infection au cœur, j’entendis parler d’un maître-relieur qui, préparait sa retraite. J’entrai en contact avec lui et rapidement, il accepta que je devienne son apprenti pour passer le temps de ma réhabilitation et apprendre les rudiments de cet art ancien. Au Québec, c’est avec l’ouverture de l’imprimerie de William Brown et Thomas Gilmore, en 1764 qu’on vit apparaître les premières reliures locales.


Comme à cette époque, chaque livre sur lequel je travaillais est cousu à la main. À chaque rencontre, non seulement je répétais une des nombreuses étapes, mais il m’apprenait un petit truc par-ci, me donnait un conseil par là. Au cours des mois suivants, je reliai ainsi plusieurs livres qui ornent maintenant ma bibliothèque.




"Un livre que nous aimons est un ami qui nous suit jusqu'au tombeau."

- Cécile Fée (1832)

~~~~~

Texte, dessins et Photos © Marc-André Pauzé – tous droits réservés.

En cliquant sur Abonnement, vous pourrez vous inscrire aux "CARNETS DE TERRAIN". Vous recevrez par courriel des nouvelles de l'atelier ou directement du terrain (quand cela sera possible), des mises à jour sur mes projets, des dessins, aquarelles et photos.


92 vues
Marc-André Pauzé | Dessinateur-voyageur | Photographe | Auteur | info@marcpauze.net