La reine de l’Atlantique... et son roi

Mis à jour : mai 8


Avril 1921, Lunenburg Harbour, Nouvelle-Écosse —La goélette Bluenose appareillait pour la première fois et mit les voiles pour sa première campagne de pêche sur les Grands Bancs de Terre-Neuve. À sa barre, un capitaine qui, avec sa goélette, allait marquer l’histoire de la voile; Angus Walters.

Au début du XXe siècle, la Coupe des Amériques (America's Cup) était LA course de voile de ce côté-ci de l'Atlantique. Une course de la série pour la coupe de 1920 fut annulée en raison de vents violents.

Mais plusieurs marins trouvaient que cette course devenait de plus en plus un spectacle d’apparence plus qu’une course pour marins. Les pêcheurs des Grands Bancs de T-N décidèrent de montrer aux dandys des yacht-clubs ce qu’étaient de vrais marins. Ils organisèrent la première coupe des pêcheurs internationaux (International Fishermen’s Cup) où seulement des goélettes de travail pouvaient s’inscrire. La goélette Esperanto, de Gloucester, Massachusetts, emporta la course de 1920.

Les goélettes de Lunenburg, N-E étaient construites en tant que cargos et non pour la vitesse alors que les goélettes de Gloucester étaient construites pour la vitesse. C’est alors qu’entra en scène Angus Walter. En vue de la course de 1921, il fit construire le Bluenose. Le reste appartient à l’histoire.

En 1921 elle remporta l’International Fishermen’s Trophy et durant les 17 années suivantes, elle demeura invaincue. Entre les courses et contrairement aux précieux bateaux des courses de Yacht-Clubs, le Bluenose trimait dur sur les Grands Bancs de l’Atlantique Nord. C’était un navire de marins, de pêcheurs.

Le Bluenose ne connut qu’un seul capitaine, Angus Walters. Il l’a connaissait tellement qu’il savait exactement quoi lui demander et à quel moment. On raconte que pendant les courses, ce n’est qu’après avoir contourné la dernière bouée, que Walters hissait les voiles au maximum, peu importe le temps, et que le Bluenose s’envolait littéralement au-dessus des vagues, laissant ses adversaires, souvent plus modernes, la regarder s’évaporer dans les embruns.

Malheureusement, avec la disparition de la pêche en goélette, Walters dut se résoudre à la vendre en 1942. C’est avec une grande tristesse qu’il apprit qu’elle avait coulé près d’Haïti, le 28 janvier 1946.

En 1963, Angus Walters assista à la construction du Bluenose II, bâti selon les plans originaux et par certains des mêmes ouvriers. Le 24 juillet 1963, il reprenait, à 82 ans, la barre du Bluenose pour son premier voyage aux Antilles.

1977 — Jeune recrue du Collège militaire Royal de Saint-Jean, les forces armées canadiennes m’emmenèrent, moi et mes nouveaux compagnons, passer une fin de semaine à Halifax afin de visiter la base navale. Nous nous retrouvâmes à marcher le long des quais du port quand j’arrivai à la hauteur d’une magnifique goélette noire. Je fus immédiatement sous son charme. Sa ligne et sa proue racée, ses riches boiseries et ses cordages savamment tendus, tout dans ce navire projetait une image d’harmonie et de grâce prêt à fendre les vagues. C’était bien le Bluenose II.

39 ans après l’avoir vu à Halifax, je pris la route en juillet 2016 et après plusieurs détours, je la retrouvai à Lunenberg. Comme quand j’avais 17 ans, je m’imaginai naviguer à son bord. Comme tous les Canadiens depuis 1937, je la transporte dans mes poches, son image gravée sur une pièce de 10 sous pour que l’on se rappelle l’époque où elle était «La reine de l’Atlantique».

Je la recroisai remontant le fleuve, les voiles battant aux vents, alors que je traversais vers l'île aux Coudres en 2019. Je la suivis jusqu'à ce qu'elle disparaisse, en amont de Baie St-Paul.


~~~~~

Adhérant au "code de l'aventure responsable", je ne géolocalise pas avec précision les endroits que j'explore, sauf en quelques rares exceptions comme mes voyages en Arctique ou lors d'une référence historique pertinente.

~~~~~

Pour ne rien manquer des nouveaux billets et surtout pour des nouvelles en primeur sur mes projets, inscrivez-vous à l'infolettre mensuelle, "Carnets de terrain" (si vous recevez déjà une notification par courriel des publications du blogue, c'est que vous êtes déjà inscrits).

~~~~~

Textes, dessins, vidéos et photos © Marc-André Pauzé – tous droits réservés

98 vues