• Marc-André Pauzé

Départ de Québec dans l'ombre d'un géant

Mis à jour : juil. 19


Jeudi matin, 9 h 30. Le commandant fait résonner la sirène pour annoncer le départ du NGCC Amundsen pour une autre saison de science. Les départs de Québec donnent lieu à un émouvant spectacle. Le navire s’éloigne du Quai de la reine, positionne sa proue faisant face à l’amont afin qu’elle prenne le courant du fleuve et amorce un demi-tour. Plusieurs sont sur le pont pour jeter un dernier regard à la capitale. Le Château Frontenac domine la ville tel un gardien adossé au cap Diamant.


Le capitaine J-E Bernier

112 ans avant nous, le capitaine Joseph-Elzéar Bernier, un Québécois de L’Islet, partait pour une autre expédition en Arctique saluée par les navires de la Royal Navy. Quelques jours plus tôt, il était allé faire une présentation et montrer ses cartes de l’Arctique aux officiers intéressés, y compris le futur roi George V. 


Cet été-là, Bernier est allé jusqu’à l’île Melville, dans l’ouest de l’archipel arctique canadien. Le 1er juillet 1909, il y a érigé une plaque qui revendiquait officiellement l’archipel Arctique pour le Canada.


C’est lors de l’expédition de 1908-1909 que Bernier commit un acte singulier de dévouement altruiste au devoir. Le 27 août 1908, au sud de l’île Melville, il trouva la voie dégagée pour naviguer directement vers le Pacifique, soit une traversée directe du passage du Nord-Ouest. Cet exploit n’avait été accompli qu’une seule fois auparavant, en trois ans — par un dénommé… Amundsen. 


Bernier, déterminé à confirmer la souveraineté canadienne dans la région, a refusé de déroger à ses instructions. Il a même refusé à la radio l’autorisation de forcer le passage. Lorsqu’il revint dans l’Arctique en 1910-1911, ses ordres incluaient un paragraphe selon lequel il pouvait, à sa discrétion, traverser le passage du Nord-Ouest, mais l’occasion ne se présenta plus.


Il demeure néanmoins un des grands de l’exploration de l’Arctique et à son époque, il était un des marins les plus célèbres au monde.


Plus tard, la Garde côtière nomma un brise-glace en son honneur.


C’est à l’ombre de Bernier et des autres grands navigateurs de l’époque exploratoire de l’Arctique que nous commençons, beaucoup plus humblement, notre mission scientifique qui nous mènera, cette fois, dans la mer du Labrador.


English summary: The captain sounds the siren to announce the departure of the CCGS Amundsen for another season of science. Departures from Quebec City give rise to a moving spectacle. The ship departs from the "Quai de la reine", positions its bow facing upstream so that it takes the current of the river and initiates a U-turn. Many are on deck to take a last look at the capital.


112 years before us, Captain Joseph-Elzéar Bernier, a Quebecer from L’Islet, was leaving for another Arctic expedition greeted by Royal Navy ships. That summer, Bernier went west to Melville Island, high in the Arctic and, on July 1, 1909, erected a plaque which officially claimed the Arctic Archipelago for Canada.


~~~~~

il ne reste que 24 heures pour vous abonner aux Cartes postales d'expédition. Je ne prendrai plus de nouveaux abonnés après le 19 juillet.


Textes, photos et illustrations: © Marc-André Pauzé – tous droits réservés.


En cliquant sur Inscription, vous pourrez vous inscrire aux "CARNETS DE TERRAIN" (Attention, ce n'est pas pour la série de cartes postales, qui elle se retrouve dans la boutique). Vous recevrez par courriel des nouvelles de l'atelier ou directement du terrain (quand cela sera possible), des mises à jour sur mes projets, des dessins, aquarelles et photos.

Marc-André Pauzé | Dessinateur-voyageur | Photographe | Auteur | info@marcpauze.net
  • Facebook - White Circle
  • White Instagram Icon